Barbara Romero

Expert Numismate Conseil

Lexique, codes et terminologie

Abréviations Latines

Lexique

Qualités

Abréviations Latines

AVG AVGVSTVS, AVGVSTA = empereur, impératrice
AVGG AVGVSTORVM = les empereurs
CAES CAESAR = empereur
COS CONSVL = consul
D DIVVS,DIVA = divinisé
F FILIVS = fils
FIL FILIA = fille
IMP IMPERATOR = général victorieux
PM PONTIFEX MAXIMVS = grand pontife
PP PATER PATRIAE = père de la Patrie
SC SENATVS CONSULTO = par décret du Sénat
TRP TRIBVNICIA POTESTATE = puissance tribunicienne
 

Lexique

Cippe petite stèle funéraire
Ciste (dans l'Antiquité, corbeille servant à porter certains présents aux dieux
Curule dans l'Antiquité, qualifiait le siège attribué aux magistrats et aux censeurs romains
La corne d'Amalthée Traduction Ugo Bratelli (2002) XLV. La corne d' Amalthée « On raconte qu'Héraclès, où qu'il se rendît, avait avec lui la corne d'Amalthée,ainsi qu'on l'appelle, qui lui donnait, à sa demande, tout ce qu'il désirait. La vérité est la suivante. Héraclès, qui voyageait en Béotie en compagnie de son neveu Iolaos, fit une halte dans une auberge ; là travaillait une serveuse nommée Amalthée, jeune et très belle. Héraclès, pris de passion pour elle, s'éternisait dans l'auberge. Iolaos, qui le supportait mal, eut l'idée de dérober les gains d'Amalthée, qui se trouvaient dans une corne ; grâce à ces recettes, il achetait ce qu'il voulait, et pour luimême, et pour Héraclès. Leurs compagnons de voyage disaient alors : "Héraclès eut la corne d'Amalthée, grâce à laquelle il s'achetait tout ce qu'il voulait."C'est de cette histoire que la légende a pris naissance, et, lorsqu'ils représentent Héraclès, les artistes le peignent près de la corne d'Amalthée. »
Quadrant pièce de monnaie valant ¼ d’as (monnaie de peu de valeur)
Léonté (peau de lion)
Modius dans l'Antiquité, à Rome, mesure de capacité des grains Correspondant à 8 litres 75
Paludamentum désigne le manteau, généralement de couleur pourpre, porté par les généraux sous la République romaine, puis par les empereurs. Assimilable à une cape, et proche de la chlamyde grecque, il est retenu à l'épaule par une fibule dont la forme et la taille varient selon les époques. Par azonium (parazônion) est un Glaive court attaché à un ceinturon (cinctorium), que portaient du côté gauche les tribuns et les officiers supérieurs des armées romaines, plus comme marque de distinction que pour l'usage réel.
Tympanon

instrument de musique composé de cordes tendues sur une caisse de résonance que l'on frappe avec des baguettes

Volumen bande de matière support d'une écriture le plus souvent à base de papyrus qui s'enroule naturellement. AE pour les alliages cuivreux (bronze, orichalque..).
Le follis (pluriel : folles) est une pièce de bronze introduite dans l'Empire romain vers 294, lors de la réforme monétaire de Dioclétien. D'un poids d'environ dix grammes, elle contenait 4 % d'or, généralement sous la forme d'un placage. Le mot follis désignait à l'époque un sac, généralement fait de cuir, utilisé à l'époque pour contenir une quantité donnée de pièces. À l'époque de Constantin, le follis était de plus petite taille, et ne contenait presque plus d'argent ; d'autres frappes de monnaies de bronze ont eu lieu à l'époque, mais les historiens et les numismates débattent encore de leur dénomination exacte. On parle donc d'AE1, AE2, AE3 et AE4 pour désigner les différents types de monnaie de bronze frappés sous Constantin, par ordre décroissant de diamètre (AE1 mesurant 27 mm et AE4 15 mm).

Qualités

B Beau / Good
TB Très beau / Fine
TTB Très très beau / Very Fine
SUP Superbe (Extremely Fine)
FDC Fleur de Coin / Uncirculated
BE Belle épreuve / Proof (flan poli avant la frappe)